Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/01/2018

ATTENTION MANIPULATION autour du lien entre "terres rares" et industrie...

Ami-e-s de Bure et d'ailleurs, attention aux manipulations anti-renouvelables du lobby nucléaire, SVP.

Ceux-celles qui parlent et écrivent sur le sujet des "terres" rares (néodyme, etc. qui ne sont pas des terres...) avec leur smartphone à la main, ne savent-ils pas qu'il y a infiniment moins de néodyme dans une éolienne ou un panneau solaire photovoltaïque que dans un smartphone classique !?... puisque les éoliennes classiques et les panneaux solaires au silicium n'utilisent pas de "terres" rares !

Le silicium c'est du verre purifié (débarrassé de l'oxygène contenu dans la silice extrêmement abondante). Point !

Les éoliennes en mer pourront* utiliser du néodyme mais ce n'est pas obligatoire (Enercon n'en utilise pas, par exemple). Quelques tonnes de métaux précieux recyclables pour une éolienne de 4 méga-Watts (4 MW) qui produira l'électricité de l'équivalent d'une ville de 12 000 personnes (oui, une éolienne classique c'est plus de 10 000 personnes alimentées !) durant 20 à 30 ans... Comparez donc cela à quasiment un téléphone vendu en France toutes les secondes (pour une durée de vie moyenne de 2 ans seulement !)...

Bref, se battre contre des moulins à vent modernes en faisant des copier-coller (avec des smartphones "industriels") de sites Internet avec des liens vers des sites pro-nucléaires**, c'est bien dommage les ami-e-s !

Ne tombons pas dans ce piège enfantin, SVP !

Merci

 

Un hibou d'Anjou et d'ailleurs

 

* : http://decrypterlenergie.org/la-rarete-de-certains-metaux...

** : Piège des liens Internet non vérifiés : https://vmc.camp/2017/12/14/bure-st-affrique-rte-degage > https://douze.noblogs.org/amassadahttp://stopeoliennes.over-blog.com/2015/03/eoliennes-le-p... ou https://douze.noblogs.org/collectifs-locaux-contre-les-eo... ou etc.

 

 

 

Écrire un commentaire