Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/07/2020

Merci à B. LAPONCHE & à l'ICEB

Qui est M. Jancovici ? : réponse à 1 h 10' 54"...

06/06/2020

Fukushima, la catastrophe invisible

Depuis 9 ans a lieu au Japon une catastrophe nucléaire qui déverse en permanence dans l’air et l’océan une
quantité phénoménale de radioactivité, dans un silence général assourdissant. Kolin Kobayashi, journaliste et
écrivain indépendant, est un fin connaisseur de la situation sur place. Il a notamment organisé l’année passée
une tournée en Europe de Naoto Kan, le Premier ministre en exercice au début de la catastrophe. Il a pris le
temps de nous expliquer en quoi Fukushima est un désastre qui nous concerne toutes et tous.

 

Découvrez l'interview de Kolin Kobayashi, paru sur le Journal de décroissance suisse « Moins ! » d’avril-mai 2020 :

moins46_light_26.pdf

moins46_light_27.pdf

22:11 Publié dans Fukushima | Lien permanent | Commentaires (0)

19/05/2020

Paul JORION : "le nucléaire, c'est un accident majeur tous les 15 ans dans le monde..."

Un anthropologue qui essaie de décrypter le monde nucléaire (et son économie) en France et aux USA...

Plus d'infos sur l'effondrement de l'économie US qui vient (et de son PDG D. TRUMP), sur le blog de Paul JORION :

https://www.pauljorion.com/blog

 

29/04/2020

La revue "Sortir du nucléaire" Printemps 2020 est en ligne !

capture_d_e_cran_2020-04-09_a_14.12.19-05e93.png pdf-ca0a3.png

Faites suivre à vos amis !

26/03/2020

Gestion de crises Covid19/Tchernobyl : même constat... (par Frédéric LORDON)

https://blog.mondediplo.net/les-connards-qui-nous-gouvern...

Lordon.png

L'article commence ainsi :

"Bien sûr ça n’est pas moi qui le dis — ça non. C’est Claude Askolovitch. Plus exactement, Claude Askolovitch rapporte les propos d’un « ami pneumologue ». En même temps, on sent qu’il les endosse un peu. Ça n’est pas exactement lui qui le dit mais un peu comme si quand même. En tout cas, tous les papiers de la respectabilité sont dûment tamponnés : un journaliste de France Inter et d’Arte, on pourra difficilement plus en règle. Et donc tout d’un coup, sans crier gare, le voilà qui parle, ou laisse parler, de nos gouvernants comme de « connards ».

On se demande ce qui l’a piqué — en même temps il faut admettre : quand une vidéo appelée à demeurer dans la mémoire collective montre Agnès Buzyn, ci-devant ministre de la santé, déclarer fin janvier qu’évidemment le virus restera à Wuhan et qu’il n’y a aucune chance que nous en voyions jamais la couleur ; quand, jusqu’au 12 mars après-midi, le ministre Blanquer assène qu’il n’y a aucune raison de fermer les écoles (moi aussi, comme Claude Askolovitch, j’ai un ami : dans la classe de sa fille, sept cas positifs, mais pourquoi embêter les parents avec d’inutiles soucis de garde ?), et que le soir même la fermeture générale est annoncée ; quand, dans un tweet à ranger sur la même étagère que la vidéo de Buzyn, Macron, comme un hipster du 11e arrondissement qui aurait fait l’atelier poésie au collège, nous invite — le 11 mars –- : « Nous ne renoncerons à rien, surtout pas à rire, à chanter, à penser, à aimer, surtout pas aux terrasses, aux salles de concert, au fêtes de soir d’été, surtout pas à la liberté », pour le 12 fermer les écoles, le 14 laisser son premier ministre annoncer un début de confinement général, et le 16 morigéner la population qui continuait sur la lancée de l’exemple qu’il lui donnait depuis des semaines ; quand on se remet sous les yeux le tableau d’ensemble de ces ahurissements, on se dit en effet que tous ces gens se sont fait prendre soit par surprise, soit par connerie. Et que l’hypothèse de la surprise étant à l’évidence exclue, il ne reste que celle de la connerie — qui n’est pas une surprise.

Mais l’établissement des archives ne serait pas complet si l’on n’y ajoutait cette séquence, éloquente et synthétique entre toutes, de l’intervention de Martin Hirsch, directeur de l’AP-HP au journal de France 2 samedi soir : « Je supplie l’ensemble des Français d’appliquer les mesures annoncées ». Martin Hirsch, passé sans transition de la démolition à la supplication."

 

 

13/03/2020

Invisibles retombées (CRIIRAD 45 mn) Film réalisé par Cris Uberman

Lien pour voir ce film :

https://www.youtube.com/watch?v=UaH5heMIC_k&list=PL3I...

"Un seul rayon gamma émis par la désintégration du césium radioactif transporte des centaines de milliers fois plus d’énergie que la lumière visible en provenance du soleil. A la différence de la lumière visible, les rayons gamma sont capables de traverser un mur ou du métal ; ils irradient donc les habitants même lorsque ceux-ci sont en voiture, dans le train, ou à l’intérieur des bâtiments."

"La dose maximale annuelle admissible de 1 mSv/an correspond à un facteur de risque de 17 cancers pour 100 000 personnes exposées (facteur de risque probablement sous-évalué). Relever ce seuil à 20 mSv/an signifie que le facteur de risque est relevé à 340 cancers pour 100 000 personnes exposées."

"La catastrophe nucléaire de Fukushima en 2011 a confirmé les constats tirés de celle de Tchernobyl en 1986 : on ne peut pas se fier aux autorités, ni pour apprécier la réalité des risques, ni pour assurer la protection des populations, que ce soit pendant la phase accidentelle, ou après la fin des retombées radioactives, lorsqu’il s’agit de faire face à la contamination durable de vastes territoires."

 

08:55 Publié dans Fukushima | Lien permanent | Commentaires (0)

06/12/2019

PÉTITION : Non aux JO 2020 sur les terres de Fukushima !

"L'important, c'est de participer..." ??

wvGMUijicuGNOkf-800x450-noPad.jpg?1574461856

Ou bien comme dit l'OMS, subordonnée à AIEA depuis 1959, dans son rapport "Politique à suivre en cas d’accident et de dangers imprévus" :

"la solution la plus satisfaisante pour l’avenir des utilisations pacifiques de l’énergie atomique serait de voir monter une nouvelle génération qui aurait appris à s’accommoder de l’ignorance et de l’incertitude" !!!

Pour signer : https://www.change.org/p/m-thomas-bach-du-cio-lettre-ouverte-%C3%A0-m-le-pr%C3%A9sident-du-cio-thomas-bach

 

09:21 Publié dans Fukushima | Lien permanent | Commentaires (0)

08/10/2018

FUKUSHIMA, l'IMPOSSIBLE RETOUR DANS L'ANCIENNE ZONE D'ÉVACUATION : L'EXEMPLE DE IITATE

iitate-fukushima-carte3.png

Article complet sur http://geoconfluences.ens-lyon.fr/actualites/eclairage/fu...

 

21:43 Publié dans Fukushima | Lien permanent | Commentaires (0)

30/09/2018

Un "raz de marée" puis... l'explosion de la centrale nucléaire du Bugey (01). Le scénario catastrophe d'ENVOYÉ SPÉCIAL !

20/09/2018

17 Fiches DÉTOX au format PDF

Fiche DÉTOX #1 : Déchets

Fiche DÉTOX #1.1 : Démantèlement

Fiche DÉTOX #1.2 : Cigéo

Fiche DÉTOX #2 : Cannibalisme énergétique & CO2

Fiche DÉTOX #3 : Coûts

Fiche DÉTOX #4 : Eau

Fiche DÉTOX #4.1 : Tritium

Fiche DÉTOX #4.2 : Plutonium

Fiche DÉTOX #5 : Consommation électrique variable

Fiche DÉTOX #6Emplois

Fiche DÉTOX #7 : Dépendance à l'uranium

Fiche DÉTOX #8 : Transports nucléaires

Fiche DÉTOX #9 : Risques

Fiche DÉTOX #9.1 : Mox (prochainement)

Fiche DÉTOX #10 : Santé

Fiche DÉTOX #10.1 : Thyroïde

Fiche DÉTOX #11 : Pieuvre nucléaire

Fiche DÉTOX #11.1 : Antidémocratique

 

16/09/2018

Film "Le Couvercle du soleil" suivi d'un débat

couvercledusoleil.jpg

Mardi 18 septembre 2018, 20 h

Cinéma Les 400 Coups

12 rue Claveau à ANGERS

Projection du film "LE COUVERCLE DU SOLEIL" de Futoshi Sato.

"5 ans ont passé depuis l'accident de Fukushima. L'abondance de témoignages, d'informations, de documentaires, et de rapports ont laissé croire que la lumière était faite. Mais la mémoire s'est vite altérée et l'accident nucléaire est en passe d'être enterré, sans que la vérité ne soit révélée. L'analyse des rapports et documents et les reportages en direct de la zone sinistrée nous éclairent sur le rôle des protagonistes de la gestion de crise, des politiciens, et des journalistes. Au bout de 5 ans, enfin la vérité sur ces journées terrifiantes. Un jour où « la pire crise de l'histoire » est arrivée, que se passait-il à la résidence du Premier ministre ? Une fiction journalistique puissante où les ministres de l'époque apparaissent sous leur véritable nom !"

Projection suivie d’un débat avec :

 Kolin Kobayashi, président de l’association Echo échanges qui diffuse le film en France,

 Tamiyoshi Tachibana, ancien conseiller régional de la préfecture d'Okayama (un des proches de Naoto Kan, 1er Ministre au moment de Fukushima),

 des membres de l’association Sortir du nucléaire 49 et avec le soutien de Greenpeace Angers

 et avec la participation de CoWatt (société citoyenne pour le développement de l'Energie Solaire en Pays de la Loire) & d'un représentant du collectif Énergie Citoyenne Loire et Mauges pour des initiatives locales autour des énergies propres !

Si vous vous demandez "comment faire concrètement pour se mobiliser en tant que citoyen ?", ce débat qui suivra le film est pour vous.

http://www.les400coups.org/prochainement.php?film=19762

        
Bon film et/ou à bientôt !

20:58 Publié dans Fukushima | Lien permanent | Commentaires (0)

03/08/2018

Film "Le Couvercle du soleil" aux 400 Coups à Angers le 18 septembre 2018

Réservez votre soirée du mardi 18 septembre 2018 pour la projection de ce film japonais, chronique de la gestion chaotique des 5 jours qui ont suivi le séisme provoquant un tsunami et l’explosion de trois réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima le 11 mars 2011… où l’on constate les conséquences d’un système industriel qui a prospéré sur la base du secret et du mensonge.

Dans ce pays soi-disant développé et à la pointe de la technologie, l’information circule pourtant très mal en de telles occasions.

Cela se passerait-il différemment si un accident nucléaire survenait en France ?

Projection suivie d’un débat avec :

- Kolin Kobayashi, président de l’association Echo échanges qui diffuse le film en France,

- Tamiyoshi Tachibana,  ancien conseiller régional de la préfecture d'Okayama (un des proches de Naoto Kan),

- Catherine Cadou, traductrice (sous réserve),

- des membres de l’association Sortir du nucléaire 49,

- et avec la participation de Cowatt, société citoyenne pour le développement de l'Energie Solaire en Pays de la Loire.

---Fiche technique---------------------------------

« Le Couvercle du soleil » de Futoshi SATO, 2016
Couleur, 130 / 90 min version : VOSTF
La version originale « Taiyo no futa » : 130 min
La version courte : 90 min

---Résumé du film ---------------------------------
Drame politique qui se définit incontestablement comme une quête de la vérité.
Grand Séisme du Tohoku et catastrophe nucléaire de Fukushima, le 11 mars et les 5 jours d’après.
Un journaliste acharné, personnage clé, dans sa course à l’information face à l’administration de Naoto Kan à la Résidence officielle. En arrière-fond, les visages de gens de Tokyo, et ceux de Fukushima s’entrecroisent. Les membres du cabinet apparaissent sous leur véritable identité. La chronologie de l’accident et sa gestion sont scrupuleusement retracées. Les informations sont chaotiques, et des hommes doivent gérer, dans une tension extrême, une situation critique limite.
Véritable drame humain, ce film dévoile les images réalistes de la résidence officielle au moment le plus crucial. Le décalage entre les habitants de Fukushima au coeur du drame, les médias au coeur de la confusion, et les habitants de Tokyo, laisse deviner la fracture des Japonais quant à cet accident nucléaire. Dans le rôle principal du journaliste Nabeshima, l’acteur incontournable au Japon tant au cinéma, qu’ à la TV ou sur les planches, Yukiya Kitamura ; dans celui de Naoto Kan l’éminent acteur Kunihiko Mitamura ; tous deux donnent au film une portée incontestable.

---Liens pour en savoir plus---------------------

A propos de la projection de ce film à la Turballe le 24 avril 2018 :

http://www.vpbn.fr/spip.php?article182  

Entretien de Kolin Kobayashi en novembre 2017 après  le Forum Social Mondial antinucléaire :

https://www.revue-ballast.fr/kolin-kobayashi-nucleaire-on...

A propos de la tournée en France de l'ancien Premier Ministre japonais Naoto Kan du 12 au 16 mars 2018 :

http://www.sortirdunucleaire.org/Tournee-de-l-ancien-Premier-Ministre-japonais

 

14:55 Publié dans Fukushima | Lien permanent | Commentaires (0)

24/04/2018

Jeudi 26 avril, sur le pont du tram à Angers avec SDN 49

Capture du 2018-04-24 14-00-03.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Soyons nombreux de 17h30 à 19h30 sur le pont du tram à Angers, ce jeudi 26 avril !

SDN 49 et GREENPEACE ANGERS occuperont les deux côtés du pont, avec banderoles, drapeaux et autres signaux.

Soyons nombreux pour dire que nous ne voulons pas d'un Tchernobyl en France (26 Avril 1986...). Nous serons visibles par les automobilistes et les passagers du tram, rejoignez-nous !

20/04/2016

30 ans après Tchernobyl, 5 ans après Fukushima, combien d'années avant un FukuChinon ou un TChinonbyl ?...

Action rond-point : Tchernobyl Fukushima, plus jamais ça !

Mardi 26 avril 2016

Rond-point du centre commercial Géant Casino Espace Anjou (bout de l'avenue Montaigne) à ANGERS

RdV à partir de 17 h

 

Occupation du rond-point avec des messages pour demander l'arrêt du nucléaire. Tractage.

 

NB : merci d'apporter votre gilet jaune et des masques blancs (en tissu) si possible...

Contact : sortirdunucleaire49[chez]gmail.com

 

02/02/2015

Conférence "Les Secrets d’Etat autour du nucléaire civil et militaires"

Retrouvez le diaporama de cette conférence, faite le 22 janvier au lycée Joachim du Bellay; Cliquer sur l'image ci dessous

Voir la biblio : ici