Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/05/2015

URGENT : MOBILISEZ-VOUS POUR SAUVER BURE (55) du désastre nucléaire !!!

L'industrie des déchets nucléaires (EDF-Areva, etc.) veut contaminer (l'Est de) la France pour des millénaires...

 

Venez nous rejoindre POUR DIRE NON au désastre radioactif de Cigéo !!!

 

Il reste des places pour LE BUS ANGERS-Le Mans-BURE le dimanche 7 juin 2015. Contact :

- 06 44 39 25 98

- bure100000pas49@gmail.com

 

 

On compte sur vous !

Merci d'avance.

 

 

06/05/2015

2 conférences-débats, 27 mai 2015 (20 h). Quand les déchets nucléaires ne résistent pas 30 ans dans le sol...

Mercredi 27 mai, 20 h, salle de la MATP, n° 312 avenue R. Gasnier à ANGERS

Dominique BOUTIN, Pédologue, Biogéographe, « Saurons-nous tirer les
leçons de l'incendie de 2014 dans le site d'enfouissement des déchets
nucléaires militaires des USA à WIPP au Nouveau Mexique ?»


Bernard COTTIER, Physicien, Citoyen écologiste, « Les luttes
victorieuses contre le projet d’enfouissement de déchets nucléaires dans le
Segréen de 1987 à 1990, et les luttes contre GIGEO. »

 

ENTREE LIBRE

 

05/05/2015

"Bure en Champagne" : mobilisez-vous pour cette nouvelle ZAD !

Bure_Conf_Angers_2015.jpg

29/04/2015

Voyage à BURE en autocar pour la journée de mobilisation du 7 juin 2015

 

Le 7 juin prochain, venez randonner et participer à la chaîne humaine pour dire NON au projet de la poubelle nucléaire Cigéo dans la Meuse à Bure  (55 290).

Voyage en autocar organisé par SDN 49 :

-   Trajet aller : départ d’Angers le samedi 6 juin à 13 h 30 parking Place de la Rochefoucaud

o        arrivée à Bure (ou près de Bure) en soirée vers 21 h 30

o        camping (prévoir toile de tente et sac de couchage pour la nuit, et des provisions de pique-nique). Coût du camping ou logement collectif : non défini encore à ce jour (préparation de l’organisation en cours). 

-    Trajet retour : départ de Bure le dimanche 7 juin vers 18 h 00

o        Arrivée à Angers le lundi 8 juin vers 1 h 30 du matin

-   Coût du transport : 45 € par personne (30 € tarif réduit pour petits budgets)

- Réservation le plus tôt possible SVP et obligatoire avant le 27 mai :

-        par téléphone au 06 44 39 25 98 ou par mail sur : bure100000pas49@gmail.com

---------------------------------------

Enfouir 100.000 m3 de déchets nucléaires les plus dangereux à BURE (Meuse/Haute-Marne) ? 

Ce projet insensé, environ 300 km de galeries souterraines bourrées d’un cocktail radioactif explosif, a été imposé malgré l’opposition de milliers de personnes. Il pourrait être définitivement mis en oeuvre en 2017. A ce jour il n’y a pas encore le moindre déchet radioactif à BURE, juste un puits “de recherche” à - 500m, rien n’est joué ! 

 Une journée en deux temps : venez le matin, l’après-midi ou la journée complète, au choix !

Le matin : 4 parcours pédestres/VTT etc. dans la belle campagne -à préserver- sont possibles au départ de Saint-Joire (8h30 - 17 km), Bonnet (9h30 - 13 km), Ribeaucourt (10h - 8km), Bure (10h30 - 5 km).

A partir de 12h : rendez-vous/PIQUE-NIQUE devant le “labo” de BURE. Repas tiré du sac. Buvette et restauration d’appoint.

Stands d’information indépendante + ateliers d’animations (photo, courriers, arts plastiques ) + chorales révolutionnaires + musique...

à 15h : chaîne humaine que nous espérons la plus longue et solidaire possible.

A deux ans de la demande d’autorisation de construction, il est urgent d’envoyer un message fort aux pouvoirs publics. Cigéo, projet à très hauts risques environnementaux et économiques reste la lubie d’une poignée de décideurs et condamnerait non seulement tout un territoire, mais aussi notre avenir collectif, pour au moins... 100.000 ans.

 Toutes les infos sur  :  100000pasabure.over-blog.com

 Organisé par Les Habitants vigilants de Gondrecourt le Château

 + EODRA (collectif des élus opposés) + CEDRA 52 + BURESTOP 55 + Bure Zone Libre

 Avec le soutien du réseau Sortir du nucléaire

21:46 Publié dans Bure | Lien permanent | Commentaires (0)

Alerte à la radioactivité : la forêt brûle à Tchernobyl

Un grand incendie fait rage depuis deux jours dans la zone interdite autour de la centrale de Tchernobyl. Malgré la présence sur place de 200 pompiers ukrainiens, des centaines d’hectares ont déjà été la proie des flammes. Les autorités expliquent qu’il n’existe aucun risque de radioactivité puisque le foyer se trouve à une dizaine de kilomètres des réacteurs à l’arrêt et de celui qui a explosé il y a vingt-neuf ans.

Certes la centrale accidentée et les réacteurs à l’arrêt ne sont pas le moins du monde menacée, mais la végétation et les sols et sous-sol tourbeux en train de bruler sont toujours chargés d’éléments pollués par l’accident de 1986. Avec la chaleur et les flammes, la radioactivité rémanente, celle qui justifie l’interdiction de se rendre dans cette zone, est en train de se disperser dans les airs et rejoint peu à peu les nuages qui survolent actuellement la région. Et le vent de 23 km/h qui souffle du Nord-est risque de disperser cette pollution vers une partie de l’Ukraine puis vers des pays d’Europe. D’ailleurs, si la situation était aussi « normale et sous contrôle » que l’affirment les autorités du pays, le Premier ministre ukrainien, Arseni Iatseniouk, n’aurait pas pris la pris le peine de se rendre mercredi sur place pour tenter d’évaluer les risques et les dégâts à venir en compagnie des spécialistes du ministère des Situations d’Urgence.

Ce sinistre en cours qui peut entrainer une nouvelle et grave pollution. Il permet de rappeler que le nouveau sarcophage construit par le consortium qui regroupe les Ukrainiens et les entreprises Bouygues et Vinci et dont l’achèvement était prévu pour cette année, a été reporté, au mieux, à la fin de 2017. Les constructeurs ayant découvert un peu tard que le sol et le sous sol sur lequel ils travaillent à quelques centaines de mètres de l’ancien sarcophage de plus en plus fissuré et laissant en permanence s’échapper du réacteur accidenté des éléments radioactifs montant encore du coeur fondu, étaient fortement contaminés. Situation qui entretient la pollution radioactive dans la région. Et plus loin quand les vents soufflent. Il est d’ailleurs à craindre que le personnel qui participe à cette construction et qui vit dans ce qui reste de la petite cité de Tchernobyl soit affecté par la nouvelle pollution. Tout comme ils se sont déjà souvent par les émanations permanentes qui se dégagent des millions de tonnes de terres remués par les travaux. Au point qu’ils ne restent sur place que quinze jours avant de partir « se mettre au vert » pendant deux semaines avant de reprendre le travail.

Quant aux pompiers qui combattent le feu sans équipements de protection, ils sont également menacés par les tourbillons de poussières et de cendres pollués qui se dégagent depuis deux jours de l’incendie.

Nota Bene :

Photo : Image aérienne de la forêt en feu, à proximité de la centrale de Tchernobyl, prise par le service de presse du Premier ministre ukrainien, le 28 avril 2015. AFP PHOTO / UKRAINIAN PRIME MINISTER PRESS-SERVICE / ANDREW KRAVCHENKO

24/04/2015

PETITION : Réacteur nucléaire EPR : 10 milliards d'€... ça suffit !

 

L’EPR, un réacteur nucléaire COUTEUX !

Alors que son coût initial avait été fixé à 3,3 milliards d’euros, il est désormais plus que vraisemblable que nous dépassions les… 10 milliards d’euros !

L’Autorité de Sureté Nucléaire a repéré dans la cuve du réacteur une anomalie « très sérieuse », la question est posée de l’avenir de ce projet coûteux qui risque d’entraîner Areva et EDF dans une faillite annoncée.

L’EPR, un réacteur nucléaire INUTILE !

Alors que la France est en passe d’adopter une loi sur la transition énergétique privilégiant la baisse de la consommation et l’augmentation de la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique, n’y a-t-il pas quelque incongruité à dépenser autant d’argent pour ajouter de la surproduction à la surproduction.

 

PETITION : Fermer Fessenheim c'est maintenant.

A signer, si vous ne l'avez pas déjà fait :

18/04/2015

100 000 portraits contre le projet CIGEO à BURE

Nous vous proposons une petite opération Photo « je dis non » à Cigéo/BURE,

en vue du rassemblement « 100 000 pas à Bure » le 7 juin 2015.

L’idée :

Vous vous prenez en photo, en gros plan, en portrait vertical, avec devant vous ce petit panneau, en pièce jointe, JEDISNON.pdf à imprimer sur une feuille A4.

(Voir le modèle joint pour la prise de vue IRENE.pdf).

Et vous tirez aussi le portrait à vos proches, amis ou passants, volontaires pour prendre position contre le projet d’enfouissement de déchets nucléaires à BURE (Meuse/Haute-Marne). 

Ensuite

Vous les envoyez en fichier jpg de bonne résolution à : gunepin.irene@wanadoo.fr (minimum 1 MO)

par mail, en pièce jointe ou par We Transfer et nous nous chargerons de réaliser un mur d’images

avec tous ces portraits.

Nous le présenterons le 7 juin devant les grilles du « labo » de l’Andra, histoire de montrer que nous sommes contre, nombreux, actifs et bien décidés à ne pas laisser faire.

Merci à tous !

Le collectif des organisateurs : Les Habitants vigilants de Gondrecourt le Château

+ EODRA (collectif des élus opposés) + CEDRA 52 + BURESTOP 55 + Bure Zone Libre 

 

+ d’infos sur le problème BURE : www.burestop.eu

+ d’infos sur les 100 000 pas à BURE : http://100000pasabure.over-blog.com/

facebook : 100 000 pas à Bure

 

28/03/2015

Parmi ses souvenirs de jeunesse, Andreas Lubitz avait choisi le massif des Trois Evêchés pour son crash suicide... Heureusement que ses parents n'avaient pas l'habitude de passer leurs vacances du côté de Fessenheim...

 

 

... il se serait alors crashé sur une centrale nucléaire à la frontière Franco-Allemande. On aurait alors parlé de lui (et du Fukussenheim européen qu'il aurait provoqué) durant des siècles (comme la radioactivité d'un tel scénario catastrophe).

Il aurait alors fait :

Plus fort que la faille sismique de Fessenheim qui ne s'est toujours pas réveillée !

Plus fort que la rupture du canal du Rhin qui n'a toujours pas inondé* la plus vieille centrale atomique du coin...


* Oui, c'est vrai, pas besoin du Rhin ; les irresponssables de Fessenheim laissent pourrir les tuyaux de leur centrale qui finissent par percer et inonder la salle des machines (la salle machine !) ce 28 février dernier !!! Chut, il ne faut pas le dire, ça va encore creuser le trou d'Areva (ah ! ce trou du nuc.)...

Trajectoire, carte, crash, suicide, andreas, Lubitz, avion, vol, Barcelone-Düsseldorf, Fessenheim, Cadarache, nucléaire

Crash, suicide, andreas, Lubitz, avion, vol, Barcelone-Düsseldorf, Fessenheim, Cadarache, centrale, réacteur, nucléaire

 

25/03/2015

PETITION : Protégeons notre alimentation en cas d’accident nucléaire

La Commission européenne propose de reconduire les niveaux de contamination maximaux admissibles adoptés en 1987-1990 sous la pression du lobby nucléaire français. Ces limites autorisent des niveaux de risque tout à fait inacceptables : à l’échelle de la France, cette contamination légale pourrait induire des dizaines de milliers de cancers (voire des centaines de milliers dans les scénarios les plus pessimistes) sans compter les pathologies non cancéreuses ni la transmission d’anomalies génétiques. Les consommateurs ne pourront pas s’en protéger car ils ne pourront pas différencier les aliments radioactifs, mais respectant les normes, des aliments non contaminés.

Signez la pétition de la Criirad :  http://criirad-protegeonsnotrealimentation.wesign.it/fr

 

Photovoltaïque et collectivités territoriales – Guide pour une approche de proximité

L'ADEME publie un nouveau guide très complet sur l'implication des collectivités locales dans les projets locaux solaires photovoltaïques.

Y sont étudiés les enjeux d'une participation active des territoires dans ces projets, ainsi que les différents moyens à la disposition des collectivités pour prendre part à cette transition de proximité

24/03/2015

Sur la trajectoire du vol Barcelone-Dusseldorf ce 25 mars 2015, il y avait les réacteurs nucléaires de Fessenheim...

Tricastin

Cruas

St-Alban

Le Bugey

Cattenom

etc.

 En Espagne et en Allemagne, ils ferment

leur centrales-(bombes) nucléaires, eux !

Crash_avion_Barcelone-Dusseldorf_Fessenheim.jpg

 Trajectoire_crash_avion_Barcelone-Dusseldorf_Fessenheim.jpg

 Rappel :

Aucun réacteur nucléaire au monde ne résiste à un avion suicide (type 11 septembre 2001) !

 

09/03/2015

Goûtez le lait de demain ! Action de commémoration du 4ème anniversaire de la catastrophe de Fukushima

Le 11 mars 2011 commença la catastrophe de Fukushima. Elle continue et continuera longtemps, encore. Tchernobyl, Fukushima... Chinon ??? Dans un avenir plus ou moins proche, n'importe quel autre territoire pourrait subir une nouvelle catastrophe nucléaire (440 "cocottes minutes atomiques" parsèment toujours la planète). Et pourtant, les autorités japonaises aimeraient que les populations de réfugiés pourraient revenir en territoire contaminé, la norme maximale d’exposition à la radioactivité ayant été multipliée par ces mêmes autorités… par 20 ! Et les autorités françaises ont emboîter le pas par un sidérant Plan national de réponse à un accident nucléaire majeur.

 
SDN 49 organise mercredi 11 mars une action de sensibilisation aux conséquences d'une catastrophe nucléaire : "Goûtez le lait de demain". Nous vous invitons à passer nous voir sur le stand de dégustation de lait et à nous aider à interpeller les citoyens !
 
Le 11 mars, au carrefour entre la rue St-Aubin et le boulevard Foch, à partir de 18 h 30.
 
Le tract de l'action : ici
 

05/03/2015

Mme Royal, M Hollande, ça saute aux yeux, la France est un cancre en éolien. La faute au nucléaire !

Eolien_PV_France_Europe.jpg

http://www.rte-france.com/sites/default/files/bilan_electrique_2014.pdf

 

LA GRECE, LA ROUMANIE... FONT MIEUX QUE LA FRANCE !

Le nucléaire émet INFINIMENT plus de CO2 que l'éolien qui lui, est à zéro CO2...

Mme Royal, M Hollande, ça saute aux yeux, la France est un cancre en solaire PV. La faute au nucléaire !

Solaire_PV_France_Europe.jpg

http://www.rte-france.com/sites/default/files/bilan_electrique_2014.pdf

 

LA GRECE, LA ROUMANIE... FONT MIEUX QUE LA FRANCE !

Le nucléaire émet INFINIMENT plus de CO2 que le solaire qui lui, est à zéro CO2...