Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/02/2015

NOUVELLE ZAD (Zone à Défendre) entre Lorraine et Champagne !

RV le 7 juin 2015 à Bure (Meuse) : soyons Rando-Actifs pour ne pas être radio-actifs !

Là-bas, c'est 30 millions €/an dans chaque département pour leur faire avaler des fûts de déchets atomiques...

L'Andra (eh oui, "EDF vous doit plus que la lumière..." = traduire par "aussi des déchets nucléaires et mortifères pour des millénaires...") a déjà acheté 1600 hectares de "réserve foncière" dont des centaines d’hectares de forêts qui finiront en partie, rasées par le projet Syndièse du CEA (comme ils veulent faire de la place pour Bure, il appellent cela des "Energies Alternatives" - le EA de CEA, mais c'est un piège !).

Actu à suivre donc sur le blogue SDN 49 dans les semaines à venir (départ en bus depuis Angers le 6 juin)...


le riche laboureur -teaser- enfouissement des... par olipo1

 

A suivre aussi sur 100000pasabure.over-blog.com

02/02/2015

Conférence "Les Secrets d’Etat autour du nucléaire civil et militaires"

Retrouvez le diaporama de cette conférence, faite le 22 janvier au lycée Joachim du Bellay; Cliquer sur l'image ci dessous

Voir la biblio : ici

31/10/2014

Voiture électrique = voiture écolo ou voiture nucléaire ?

Un reportage sur la voiture électrique présentant les aspects positifs et négatifs de ces nouvelles voitures. (Batteries, production électriques, ...)


26/06/2014

Mardi 1er juillet: Angers accueille de la caravane Bure - Notre Dame des Landes

Convergence des luttes :

Mardi 1er juillet, la caravane vélo Bure-Notre Dame des Landes fait étape à Angers.

Le film "100 000ans sous nos pieds" sera projeté et sera suivi d'un débat avec les militants contre le projet d'enfouissement des déchets nucléaires de Bure (Meuse).

Ça se passe au local inter-associatif 22 rue du Maine à Angers. Rendez-vous à 20h30

Nous proposons aussi à ceux qui le souhaitent de venir un peu plus tôt  :
RDV à 18h : pour accueillir les cycliste à leur arrivée
RDV à 19h : pour partager un pique-nique tous ensemble
(merci d'apporter un plat à partager ; mini-barbecue à dispo)

2014.07.01 - flyer Bure Angers.jpg

20/06/2014

Le stupéfiant coup de force du gouvernement pour imposer l’enfouissement des déchets nucléaires

Dans la nuit de mercredi à jeudi, le gouvernement a inséré dans la loi de transition énergétique un article permettant d’accélérer l’enfouissement des déchets nucléaires. Cette mesure foule aux pieds les conclusions du débat public et les engagements de Mme Royal. Ecologistes et associations s’insurgent contre cette violation de la démocratie.

Hier, Reporterre publiait le texte de projet de loi  http://www.reporterre.net/spip.php?article6030  dont les grandes lignes - mais pas le texte lui-même - avait été présentées à la presse mercredi par la ministre de l’Ecologie Ségolène Royal.

Mais dans nuit de mercredi à jeudi... ce texte a été modifié. Le gouvernement y a introduit deux nouveaux articles visant à accélérer la mise en oeuvre du Centre industriel de stockage géologique pour les déchets nucléaires, CIGEO, à Bure (Meuse). Comment, par qui et dans quel objectif ? Reporterre a mené l’enquête : http://www.reporterre.net/spip.php?article6034

26/04/2014

26 avril 2014 : Buvez le lait de demain pour les 28ans de Tchernobyl

Ce samedi 26 avril est le 28ieme anniversaire de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl !

Pour ne pas oublier et sensibiliser aux conséquences d'un accident nucléaire, Sortir du nucléaire 49 tiendra un stand : "Goutez le lait de demain" à Angers

 
Les passants seront invités à gouter 2 laits : l'un aujourd’hui, l'autre de demain (post accident). Pas de différence sur l'emballage, sauf un petit autocollant radioactif...
=> Le but informer sur le choix des autorités de relever les seuils d'expositions à la radioactivité des populations en cas d'accident (ce qui a été fait au Japon, et ce qui est prévu en France, dans le Plan National de Gestion de Crise Post Accident)....
 
Rendez vous le 26 avril, place Imbach à partir de 16h.


Le tract de l'action : cliquer ici

06/02/2014

Des déchets nucléaires circulent en Anjou

 

trajet déchet MOX Chinon Anjou

Le MOX usagé de la centrale de Chinon circule en Anjou pour rejoindre la Hague....

Le MOX c'est un mélange d'uranium et de plutonium. Pour info respirer un millionième de gramme de plutonium c'est un cancer du poumon assuré.... Ces transports radioactifs se faisant au milieu du trafic routier normal, il faut espérer qu'il n'y ait pas d'accident !

Alors on croise les doigts ou on arrête ce monstre nucléaire?

PS : Cette carte n'est qu'une petite partie des trajets nucléaires en France. Découvrez les en intégralité sur : http://www.sortirdunucleaire.org/J-interpelle-mes-elus

 

12/12/2013

Diffusion d'un documentaire sur les déchets nucléaires sur Public Sénat

 

TV – ‘Public Sénat’

Lundi 16 Décembre 22h30

« Déchets radioactifs : 100 000 ans sous nos pieds ? »

documentaire de D.Hennequin – 52 mn - 2013

http://www.publicsenat.fr/emissions/documentaire/dechets-...

 

Rediffusion les :

Samedi 21.12.2013 à 22h00 suivi d’un débat à 23h
Dimanche 22.12.2013 à 18h00
Lundi 23.12.2013 à 17h15


23/11/2013

1er décembre "Randonnée découverte" des mines d’uranium à Gétigné (44)

EN FRANCE, LE NUCLÉAIRE EST PARTOUT...
ET AUSSI CHEZ NOUS EN PAYS DE LA LOIRE


Nous n’avons pas de centrales nucléaires parce que la population a résisté de 1975 à 1997 à deux projets : Le Pellerin et Le Carnet. Mais nous avons :


- DCNS qui produit des réacteurs nucléaires à Indret (moteurs de sous-marins nucléaires, sous-traitance EPR, projet de centrales nucléaires sous-marines),
- un héritage empoisonné : d’anciennes mines d’uranium à Gétigné, Gorges (2 sites), Piriac et 7 autres sites de la presqu’île guérandaise où a été extrait de l’uranium.

Après la fermeture des mines d’uranium françaises, les « stériles » miniers ont été abandonnés sur les sites - qui sont souvent en accès libre - ou réutilisés dans des projets d’aménagement, sans tenir compte de leur radioactivité, exposant les populations à des risques considérables. A Gétigné, sur le site de l’Ecarpière, divers projets de reconversion aberrants et de dissémination de stériles ont été abandonnés grâce à la vigilance des membres de l’association Moine et Sèvre pour l’avenir.

Les anciens sites miniers sont aussi des lieux « intéressants » pour d’éventuels enfouissements de déchets nucléaires ou autres.

Où sont les « points chauds » radioactifs de la région?
A quoi ressemblent ces sites aujourd’hui ?
Pour vous informer davantage, nous vous proposons cette « randonnée découverte » sur Gorges et Gétigné.

RDV à 10H30, place de l’église à Gorges
Prévoir son pique-nique
Passage place de l’église de Gétigné à 14h00
Fin envisagée vers 16h

Organisé par l’association Sortir du nucléaire Pays nantais Contact : Annick : 02 40 75 24 66

25/09/2013

L’addition intentionnelle de radioactivité dans l’environnement

Message de Michel Gueritte :

Honte à moi !
Je ne savais pas qu’il existait un GT (Groupe de travail) sur l’addition intentionnelle de radioactivité dans l'environnement !

Cette idée d’ajout de radioactivité est une abomination qui a déjà été dénoncée largement par l’indispensable CRIIRAD :
http://www.criirad.org/mobilisation/5mai2009.html

Si le HCTISN, Haut Comité pour la Transparence et l’Information sur la Sécurité Nucléaire
http://www.hctisn.fr
crée un GT pour s’occuper de ce dossier, c’est une catastrophe.

Le HCTISN est une entité “voyou” (comme il existe des états “voyous”, des patrons “voyous”, etc.) 
au service de la promotion des industries nucléaires,
dirigée par l’incroyable Henri REVOL.

Quand on lit les analyses, les conseils, les rapports qui deviennent des recommandations, on est colère. En effet, les prises de position et les conseils du HCTISN sont hélas essentiellement rédigés pour devenir les bases des “arrêtés” et des “lois”, qui régissent le monde du nucléaire.

Les acteurs du nucléaires savent très bien se réfugier derrière les communications de ce triste comité.

J’ai bien étudié le rôle du HCTISN qui est considérable notamment pour la promotion du projet CIGéo à BURE (en Champagne-Lorraine) http://www.villesurterre.eu/index.php?option=com_content&...

et pour l’implantation de la poubelle FA-VL dans le canton de Soulaines (en Champagne) :
http://www.andra.fr/download/site-principal/document/l_an...

Prenez le temps de lire ce dernier rapport. 
Et vous comprendrez comment on arrive à implanter une troisième poubelle nucléaire dans un canton dont deux communes sont productrices de champagne !

Bref : le démantèlement des sites nucléaires va générer des quantités de métal radioactif.

Merci aux citoyens de bonne volonté qui ont candidaté pour travailler dans ce GT
de nous tenir informé de l’évolution des travaux.

Il est clair que si rien n’est entrepris pour empêcher ces projets, 
après les boutons d’ascenseurs OTIS : 
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2008/10/21/01016-...  

après les bougeoirs indiens :
http://www.asn.fr/index.php/S-informer/Actualites/2013/De...

on aura bientôt un commerce légal de casseroles, de chauffe-biberons et de stérilets... radioactifs !

Bien cordialement

Michel GUERITTE

16/09/2013

Débat public déchets nucléaires : c'est reparti !

Cedra.jpg




Si la CPDP (commission particulière du débat public) annonce le « report » de toutes les réunions physiques (dans la région de Bure et ailleurs), elle se relance cette semaine dans ses soirées internet.

Quoi que l’on pense de l’utilité, des missions, des objectifs de ce dit « débat public » (NB : le Cedra diffusera prochainement une nouvelle analyse), LA question fondamentale demeure : les contestataires du projet d’enfouissement, les gens de bon sens, peuvent-ils laisser les fossoyeurs asséner seuls leurs croyances ?

A chacune et chacun de répondre en fonction de ses analyses propres. Pour celles et ceux qui désirent porter le fer dans la plaie :

  •  prochaine séance internet : ce MERCREDI 18 septembre, de 19H à 20H30, sur le thème : « Voies de gestion des déchets radioactifs : stockage, entreposage, séparation-transmutation »
  • on peut suivre en direct sur  http://www.debatpublic-cigeo.org/
  • on peut aussi poser des questions, pertinentes, fort gênantes, « bloquées » (qui ne puissent amener de réponse, en assénant par exemple une vérité dérangeante mais sous forme d’une question) en direct ou en la posant au préalablepar SMS (envoyez DEBAT au 32321 suivi de votre question. Service gratuit hors coût du SMS) viaFacebooketTwitter, par mailou sur le site du forum citoyen

Intervenants
      • Fabrice Boissier, directeur de la maîtrise des risques à l'Andra
      • Bernard Boullis, directeur du programme Technologies du cycle du combustible et gestion des déchets au CEA
      • Bernard Laponche, ingénieur de l'Ecole polytechnique, consultant international spécialiste de l'énergie, Global Chance
      • Jean-Marie Brom, physicien nucléaire, universitaire et chercheur

27/05/2013

Des news du débat public Cigéo (Enfouissement déchets nucléaires)

Voici un lien vers l'article de le blog de Bure Zone Libre, qui relate le déroulement et les conclusions du débat public à Bure :
 
 

11/03/2013

Déchets nucléaires : un 5eme site dans l’Aube ! (Par M. Gueritte)

La poubelle FA-VL refusée à AUXON et à PARS-LES-CHAVANGES en 2009 s’implante tranquillement à SOULAINES !

Lors de la réunion de la Communauté de Communes de Soulaines, le mercredi 6 février,
les élus du canton ont donc dit OUI à l’ANDRA (33 OUI et 8 NON) pour le lancement du processus d’enfouissement des déchets FA-VL :
http://www.lest-eclair.fr/article/a-la-une/dechets-nuclea...

Soulaines.jpg


Il faut que la France entière sache pourquoi l’ANDRA a choisi le Soulainois

- Ce n’est pas parce que la géologie est la moins mauvaise.

- Parce qu’il y règne des élus comme Philippe DALLEMAGNE.
Que je ne qualifierai pas de “stupides-cupides”, au risque de me retrouver encore au tribunal.

Ils ont tout de même quelque chose de particulier ces élus.
Sur 3 115 communes pressenties en France, moins de 50 communes disent OUI dont 5 dans le Canton de Soulaines !

- Parce que depuis 25 ans l’ANDRA a réussi à infiltrer tous les rouages de la vie locale :
vie politique, économique, équipement, loisirs, sports, scolaire, culture...

- Parce que élus et riverains sont noyés sous l’argent sale indispensable pour acheter les consciences.
Ces millions d’euros qui, pour nous, sont de la pure corruption,
et, pour l’Andra, un banal accompagnement économique.

Les méthodes utilisées autour de SOULAINES sont les mêmes que celles autour de BURE.
Voir le dossier ETHIQUE et gestion des déchets nucléaires :
http://www.villesurterre.eu/images/ethique-fascicule-comp...

11/02/2013

L'ASN menace de fermeture le site de la Hague d'Areva !

Ci dessous un article du Canard Enchaîné décrivant la comportement d'Areva en matière de sécurité nucléaire. Bilan :

- Areva ne tient pas compte des rapports d'inspections, pourant inquiétant, de l'ASN...

- Areva préfaire faire du lobbying vers la presse... On citera notamment Ouest-France qui relaie bien le message des pro-nucléaires.

Bonne lecture

CanardEnchaine6fev13LaHague.jpg

 

03/02/2013

Bonne nouvelle : abandon du BURE britannique

Nouveau séisme dans le monde des déchets nucléaires : Abandon du BURE britannique

La nouvelle est tombée hier soir tard, à travers un article du Guardian.

Les élus du Conseil de la région de CUMBRIA (nord-ouest) viennent de voter ce mercredi l’abandon du projet d’enfouissement qui courait là depuis des années. Promesses (sûreté du projet), emplois, manne financière, rien n’y a fait. Etudes indépendantes et détermination auront eu raison d’un processus qui, partout dans le monde, suscite des craintes massives.

La « moins pire des solutions », l’enfouissement des poisons nucléaires ? Si c’était la solution, sûre et garantie comme le clament ceux qui nous ont engagés dans cette nasse technologique, pourquoi des études qui n’en finissent pas, sur des années et des années, à des coûts faramineux (1,2 milliard d’euros à ce jour rien que pour le Bure français !) ?

Le site de Cumbria abandonné à cause d’une géologie défaillante ? Pourtant, à l’occasion d’une récente grand messe internationale, à Toronto, Bruce McKirdy représentant du Royaume-Uni vantait le site.