Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/11/2013

Institut Belrad, au secours!

L’association Enfants de Tchernobyl Bélarus  soutient par différents moyens  l'activité de l'Institut Belrad.  Cet institut est le seul organisme qui assure depuis 1990, une radio-protection effective des populations vivant sur les territoires du Bélarus contaminés par Tchernobyl.

Les connaissances scientifiques indépendantes qu'il recueille depuis 23 ans sont une contribution essentielle à la lutte contre la désinformation des états et des institutions internationales sur les conséquences de la radioactivité dans les zones touchées par la contamination radioactive.

Or, l'Institut Belrad se trouve en grande difficulté financière.

La survie et l'indépendance de cet institut sont absolument essentielles.

Elle ne dépend que de nos dons.... Merci

 

le tract  : L'existence de l'institut Belrad compromise.pdf

lien webs : http://enfants-tchernobyl-belarus.org/doku.php

12/10/2013

Centrale Nucléaire du Tricastin : Explosion d'une pompe, 3 salariés contaminés

Trois salariés de la centrale nucléaire du Tricastin ont été touchés lundi 7 octobre 2013 par des liquides radioactifs lors de l’explosion d'un système de pompe hydraulique* au coeur de la zone contrôlée, entre les réacteurs 3 et 4. Aucune information de la Direction EDF n'a filtré jusqu'à présent mais on peu supposer que c'est lors d'opération de pompage de tritium que l'accident s'est produit. En effet depuis le mois de juillet une fuite de tritium est en cours dans cette centrale sans que EDF puisse en préciser l'origine. Le Collectif AntiNucléaire 84 a demandé le 25 septembre dernier à l'ASN de prononcer sans attendre la mise à l'arrêt de la centrale et des 4 réacteurs.

Lire la suite...

08/10/2013

Nouvelle souscription Energie Partagée. Vite c'est jusqu'au 31 octobre!

 
 



Mobilisons-nous pour

une énergie propre,

locale et citoyenne !

  Énergie Partagée a besoin de nouveaux souscripteurs
 avant le 31 octobre

29/09/2013

1er octobre à Angers : Café repaire sur le nuke

Venez vous informer, débattre, nous soutenir.

Café repaire

16/09/2013

Débat public déchets nucléaires : c'est reparti !

Cedra.jpg




Si la CPDP (commission particulière du débat public) annonce le « report » de toutes les réunions physiques (dans la région de Bure et ailleurs), elle se relance cette semaine dans ses soirées internet.

Quoi que l’on pense de l’utilité, des missions, des objectifs de ce dit « débat public » (NB : le Cedra diffusera prochainement une nouvelle analyse), LA question fondamentale demeure : les contestataires du projet d’enfouissement, les gens de bon sens, peuvent-ils laisser les fossoyeurs asséner seuls leurs croyances ?

A chacune et chacun de répondre en fonction de ses analyses propres. Pour celles et ceux qui désirent porter le fer dans la plaie :

  •  prochaine séance internet : ce MERCREDI 18 septembre, de 19H à 20H30, sur le thème : « Voies de gestion des déchets radioactifs : stockage, entreposage, séparation-transmutation »
  • on peut suivre en direct sur  http://www.debatpublic-cigeo.org/
  • on peut aussi poser des questions, pertinentes, fort gênantes, « bloquées » (qui ne puissent amener de réponse, en assénant par exemple une vérité dérangeante mais sous forme d’une question) en direct ou en la posant au préalablepar SMS (envoyez DEBAT au 32321 suivi de votre question. Service gratuit hors coût du SMS) viaFacebooketTwitter, par mailou sur le site du forum citoyen

Intervenants
      • Fabrice Boissier, directeur de la maîtrise des risques à l'Andra
      • Bernard Boullis, directeur du programme Technologies du cycle du combustible et gestion des déchets au CEA
      • Bernard Laponche, ingénieur de l'Ecole polytechnique, consultant international spécialiste de l'énergie, Global Chance
      • Jean-Marie Brom, physicien nucléaire, universitaire et chercheur

11/09/2013

Procès en appel d'un inculpé anti-THT jeudi 19 septembre à ANGERS 14h


Un militant de la lutte antiTHT est poursuivi de violences envers une personne dépositaire de l’autorité publique sous prétexte de s’être garé trop près d’une gendarme qui se prétend victime au point d’avoir obtenu 300 euros de dommages et intérêts ainsi que le remboursement de ses frais d’avocat en première instance à Laval (53).

Ces poursuites ne sont que la concrétisation d’un harcèlement des autorités (préfecture, gendarmes, RTE, etc) envers les populations sous le tracé de la ligne THT Cotentin-Maine, au point de se demander qui est vraiment la victime dans cette affaire.

Comme de nombreux/euses opposant-e-s à la ligne THT Cotentin-Maine, le prévenu du jour n’a pas manqué de faire l’objet de contrôles routiers incessants et de fouilles régulières de son véhicule tout au long de l’année 2012.

Ce harcèlement atteint son apogée le 28 avril 2012 quand, après avoir participé à une randonnée sous les pylônes à Saint Cyr le Gravelais, deux motards et un véhicule de gendarmerie l’escortent jusqu’à son domicile sans pour autant lui octroyer le statut de VIP.

Un hameau devenu zone interdite : Le Mesnil à St Pierre des Landes (53)

Notre ami a en outre le malheur de toujours être présent quand la solidarité avec les riverain-e-s s’avère nécessaire. Ce qui fut le cas chez des riverains du Mesnil à Saint Pierre des Landes qui s’opposaient à l’implantation d’un pylône et à la destruction d’arbres et du biotope d’un plan d’eau.

Ainsi le 1er juin 2012, à la simple annonce du début d’un chantier de la ligne sur le Mesnil, l’accès au hameau lui est refusé par la gendarmerie (sans décision de justice d’aucune sorte ni raison valable).
 
Le lendemain, si comme une cinquantaine de personnes solidaires, il a pu rejoindre une parcelle privée pour assister à une conférence de presse. Il fut lui comme les autres, y compris les propriétaires des lieux, expulsé violemment du terrain.

Le 4 juillet 2012, alors que venait de débuter le chantier prévu un mois plus tôt, c’est encore l’ensemble du hameau qui est déclaré zone interdite par la maréchaussée, obligeant le militant aujourd’hui en procès à laisser son véhicule (après menace de contravention pour stationnement gênant) sur le bas côté. Un comble, alors qu’un véhicule de gendarmerie entravait sans aucun motif légal le passage d’accès au village.

C’est en ce début du mois de juillet 2012 (les 4 et 5 juillet) que suite aux exactions gendarmesques menées sous l’égide de RTE et de la préfecture de la Mayenne au Mesnil, une plainte collective est déposée par les habitant-e-s affecté-e-s par le chantier et la ligne, avec certain-e-s de leurs soutiens. Ceci pour dénoncer les entraves à la liberté individuelle et la complicité de dégradation volontaire de la propriété d’autrui.

Il semblerait que le 6 juillet 2012, la gendarme citée ci-dessus se soit subitement rendue compte qu’elle fut victime de violence de par la peur occasionnée par la manœuvre du véhicule se garant à sa proximité, déposant alors plainte pour ces faits. Vu la présence des gendarmes sur les lieux, l’accusé n’aurait-il pas été arrêté en flagrant délit dès le 4 juillet s’il avait vraiment représenté une menace de violence.

Cette peur et la plainte qui a suivi ont donné lieu a une mobilisation digne de l’ennemi public numéro 1, le 10 juillet 2012. À 8h du matin, au domicile du militant, une opération de type antiterrorisme fut entreprise afin de l’interpeller et ce, avec une violence sans commune mesure avec celle qu’il aurait soi-disant occasionnée en se garant six jours plus tôt.  Au bout de 9 h de garde à vue, et après le refus du prélèvemebt de son ADN, il se voyait notifier une convocation au tribunal qui nous amène ce
19 septembre à Angers.

Pendant ce temps là, les plaintes déposés par les riverain-e-s et militant-e-s du Mesnil ont été classées sans suite, nécessitant le dépôt d’une caution de 1000€ chacun-e pour que soit mandaté un juge
d’instruction. Le motif ? « les faits dont vous vous êtes plaint ne sont pas punis par la loi ». L’article 432-4 du code pénal (entrave à la liberté individuelle par une personne dépositaire de l’autorité publique)ne serait-il plus en vigueur?

C’est donc par le porte-monnaie qu’on veut nous reconvertir. Ces diverses manipulations, intimidations, inculpations, accusations mensongères, et le fonctionnement de notre justice qui nous coûte cher ne font que renforcer notre détermination.


http://antitht.noblogs.org/1270
Tract : http://antitht.noblogs.org/files/2013/09/Appel2013sept19-...
Affiche : http://antitht.noblogs.org/files/2013/09/Afficheproces201...

Soirée de soutien aux inculpés anti-THT le 17 septembre à l'Etincelle

Soirée projection/discussion autour des luttes contre les ligne THT, le
17 septembre 19h30 à l'Étincelle, 21 rue Maillé 49100 Angers

Prendre un peu de distance, partager le récit de nos aventures rocambolesques entre déboulonnages publics de pylônes THT, virées nocturnes en compagnie vigilesque, paperasses de tribunaux et autres cours d’appel, assemblées générales horizontales, gestion des massmedias et travail d’automedia, blocages de chantiers, occupations de bois et de château d’eau, débats interminables sur les modes d’action et la violence.  Mais encore, entendre d’autres histoires, celles aux abords de chantiers d’autoroutes ou lignes à grande vitesse, de centres d’enfouissement de déchets radioactifs, de lignes THT, de gaz de couche ou de schistes, et bien d’autres…

Ce n’est pas l’achèvement de la ligne THT Cotentin-Maine, ni la répression qui l’accompagne (comme avec le procès de ce 19 septembre 2013 à Angers à 14h), qui ont entamé notre détermination et
notre désir de continuer. Au contraire, car nous pensons que les liens tissés ici et là constituent notre force. En nous organisant ensemble, au-delà des frontières administratives et thématiques, et de nos
divergences politiques, nous pouvons non seulement gagner quelque chose mais aussi tisser des amitiés et des solidarités pour pouvoir mieux en faire baver à ceeux d’en face, voire y prendre un certain plaisir.

http://antitht.noblogs.org/1281

Tract : http://antitht.noblogs.org/files/2013/09/TractSoireeEtinc...
Affiche : http://antitht.noblogs.org/files/2013/09/AfficheEtincelle...

 

soirée angers 170913.cleaned



Journée internationale de la Paix le 21 septembre

Venez rencontrer Sortir du nucléaire 49 lors de la 12ème journée internationale de la Paix,  le samedi 21 septembre, place de la Paix à Angers.

Le collectif du 21 septembre (composé d’une vingtaine d’organisations) anime pour la douzième année consécutive  la journée internationale de la Paix.  Cette journée est soutenue sous différentes formes par la Ville d’Angers, l’Association des Maires du M&L, le Département, la Région des Pays de la Loire, dans le but de progresser dans la mise  en œuvre d'une culture de la Paix et  de la Non violence.

Programme : 

A partir de 16 h : Différents stands des Organisations angevines du "Collectif21 septembre" dont SDN49

16h00:  "Les Marionnettes s'engagent pour la Paix"- Une diffusion publique de films en vidéos réalisés en centres de Loisirs ALSH du Maine&Loire- Débat.

17h00:   *Les marionnettes-mains s'adressent à vous: se parler, se comprendre? Amitié. Solidarité.

17 h 30    Ouverture de la Journée Mondiale de la Paix lue en Espéranto et en Français

18h à 18h30 : Chansons autour de la paix accompagnées à la guitare par Marc André.

18h30 :Rafraîchissements-cocktail  offerts par la  Mairie d'Angers   

19h00: Pique-nique sorti du sac. 

20h 30 Place de la Paix :   "Les soldats seront troubadours".  Concert poétique et musical par La P'tite Fabrique et Jacques Lambour, sur des poèmes de Gaston Couté, poète libertaire et chansonnier français du 19ème siècle, et autres textes inspirés aux gens du peuple par la guerre et la paix.

02/09/2013

Atomes crochus n°2

"Pas de transition énergétique sans sortie du nucléaire"

Après s'être penché sur les rapports entre argent, pouvoir et nucléaire, le journal "Atomes crochus", édité par le réseau "Sortir du nucléaire", continue d'instruire le procès du nucléaire en consacrant son second numéro aux scénarios de sortie. Cette contribution vient apporter un contrepoint citoyen au "débat national sur la transition énergétique" qui refuse de remettre en question l'option atomique. 

Vous pouvez consulter ce numéro et visiter le site : http://leliencommun.org/atomescrochus
ou directement le télécharger en cliquant sur le lien : http://leliencommun.org/atomescrochus/revue/atomescrochus...

     (8 pages en couleur, format A3)

27/06/2013

11 juillet : Soutien aux militants anti-tht

Le 28 avril 2012, dans le cadre des mobilisations commémorant le 26ème anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl et pour dénoncer la construction de l’EPR de Flamanville et de sa ligne THT Cotentin Maine, une randonnée sous les pylones s’est déroulée sur la commune de Saint Cyr la Gravelais (Mayenne) en début d’après midi. Plus d'une centaine de personnes, canalisées et observées par une importante présence de forces policières, se sont rendus au pied du pylône 561.

videos-tht.jpg

Un an après, 5 personnes ont été mises en garde à vue (Le Mans, Rennes, Plénan-le-Grand, Coutances, Paris) et sont convoquées le 11 juillet 2013 à 14h au tribunal de Laval (place Saint Tugal) pour répondre d’une accusation de dégradation  volontaire, commis en réunion, du pylône.

Un nouveau réacteur nucléaire, avec les infrastructures qui l’accompagnent, contribuera à augmenter les pollutions radioactives de l’environnement et le risque d’un accident majeur ; s’opposer à ces grands projets est légitime.

Deux ans après la catastrophe de Fukushima on aurait pu croire que c'est la filière nucléaire dans son ensemble, de la mine d'uranium aux déchets radioactifs, qui est condamnable, mais l'Etat fait le choix, par les poursuites judiciaires,  de réprimer des personnes qui ont mené des actions dérisoires, mais hautement symboliques!

SDN72, SDN53, SDN49… le Réseau Sortir du Nucléaire, solidaires des 5 inculpéEs, exigent leur relaxe et appellent à un rassemblement devant le tribunal de Laval, place Saint Tugal le jeudi 11 juillet à partir de 12h  .

Covoiturage : Angers, rdv 10h30 place de la Rochefoucauld (coté ENSAM)

23:44 Publié dans Actu, Ligne THT | Lien permanent | Commentaires (0)

09/06/2013

Tricastin : les pompiers et salariés de la sécurité en grève bloquent le site . "Areva menace la sécurité"

Depuis le 27 mai 2013 les salariés en charge de la sécurité du site nucléaire du Tricastin sont en grève contre les atteintes à la sécurité programmées par la Direction d'Areva dans son plan de réorganisation. Pour les pompiers et les salariés de la sécurité : "C'est la mise en danger du site et de la population". 160 travailleurs bloquent l'entrée de la centrale et du site. Ils sont décidé à ne rien lâcher. C'est une question de vie ou de mort. Le Collectif antinucléaire de Vaucluse leur apporte son soutien.

2013-05-29_Greve-salaries-Tricastin_Areva-Mafia.jpg  2013-05-29_Greve-salaries-Tricastin_panneau-Areva_danger.jpg

Ils ne réclament pas de hausse de salaires mais simplement les moyens d'assurer un minimum de sécurité des installations nucléaires... Lire la suite sur le site du CAN84 : cliquer ici

22:24 Publié dans Actu, Risques | Lien permanent | Commentaires (0)

08/06/2013

7 juin 2013 : France : Cattenom : Incendie d’un transformateur électrique à la centrale nucléaire de Cattenom

Le 7 juin 2013, peu après 13 h 30, un départ de feu s’est déclaré sur un transformateur électrique de l’unité de production numéro 1 de la centrale de Cattenom, en dehors de la partie nucléaire des installations et à l’extérieur des bâtiments.


Il n’y a pas eu de victime.

L’unité de production a été automatiquement arrêtée. Les secours extérieurs sont sur place. Le départ de feu a été maîtrisé.

L’Autorité de sûreté nucléaire a été informée de l’évènement.

http://energie.edf.com/nucleaire/carte-des-centrales-nucl...

Le 7 juin 2013 à 14h05, l’ASN a été prévenue d’un incendie sur la partie non nucléaire du réacteur n°1 de Cattenom. D’après les informations fournies par EDF, le transformateur de soutirage, par lequel le réacteur est alimenté en électricité en fonctionnement normal, a pris feu, ce qui a entraîné un dégagement de panaches de fumées noires.

Le réacteur s’est aussitôt automatiquement arrêté pour être stabilisé dans un état sûr.

Le Plan d’Urgence Interne (P.U.I.) a été déclenché afin de mobiliser l’ensemble des ressources nécessaires à la gestion de l’événement. Les pompiers ont été prévenus et se sont rendus sur le site. D’après les informations disponibles, l’incendie a été maîtrisé rapidement, et aucune victime n’est à déplorer.

Le transformateur de soutirage permet, en fonctionnement normal, d’alimenter le réacteur en électricité. Le site dispose de deux lignes d’alimentation électrique, la ligne auxiliaire a donc pris le relais à la suite de la perte du transformateur de soutirage. Par ailleurs, des groupes électrogènes de secours sont installés pour pouvoir approvisionner un réacteur en électricité en cas de perte totale des alimentations électriques externes. Il n’a néanmoins pas été nécessaire de les mettre en service dans le cadre de cet événement.

Deux inspecteurs de l’ASN se rendent actuellement sur place, notamment pour examiner les conditions dans lesquelles l’incendie s’est déclenché, et pour contrôler les mesures d’urgence mises en œuvre par l’exploitant. Cet événement significatif sera par la suite classé sur l’échelle INES.

http://www.asn.fr/index.php/S-informer/Actualites/2013/In...

09:29 Publié dans Actu, Risques | Lien permanent | Commentaires (0)

27/05/2013

Des news du débat public Cigéo (Enfouissement déchets nucléaires)

Voici un lien vers l'article de le blog de Bure Zone Libre, qui relate le déroulement et les conclusions du débat public à Bure :
 
 

72% d'augmentation de salaire pour le président de l'ASN.....

A inclure dans le coût du nucléaire et dans l'opacité des prises de décisions....

Le salaire (traitement) du Président de l'ASN, lAutaurité de Sûreté Nucléaire passe de 75000€/an à 128898€/an...

Je croyais que l'Etat cherchait à faire des économies!!!!!!

--------------------------------------------------

ARRETE 
Arrêté du 13 mai 2013 modifiant l'arrêté du 7 mai 2007 fixant le montant de l'indemnité de fonction du président et des membres du collège de l'Autorité de sûreté nucléaire 

NOR: BUDB1306356A

Le ministre de l'économie et des finances, la ministre de la réforme de l'Etat, de la décentralisation et de la fonction publique et le ministre délégué auprès du ministre de l'économie et des finances, chargé du budget,
Vu le décret n° 2007-727 du 7 mai 2007 relatif au régime indemnitaire du président et des membres du collège de l'Autorité de sûreté nucléaire ;
Vu l'arrêté du 7 mai 2007 fixant le montant de l'indemnité de fonction du président et des membres du collège de l'Autorité de sûreté nucléaire, 
Arrêtent :

A l'article 1er de l'arrêté du 7 mai 2007 susvisé, la somme : « 75 000 € » est remplacée par la somme : « 128 898 € ».
 
Le présent arrêté sera publié au Journal officiel de la République française.


Fait le 13 mai 2013.


Le ministre délégué
auprès du ministre de l'économie et des finances,
chargé du budget,
Bernard Cazeneuve

Le ministre de l'économie et des finances,
Pierre Moscovici

La ministre de la réforme de l'Etat,
de la décentralisation
et de la fonction publique,
Marylise Lebranchu

21:34 Publié dans Actu | Lien permanent | Commentaires (0)

01/05/2013

Attention : pas de réunion mensuelle en mai

Attention en mai, il n'y aura pas de réunion mensuelle de "Sortir du nucléaire 49" ! Prochaine réunion, le mercredi 5 juin. Qu'on se le dise !

11:31 Publié dans Actu | Lien permanent | Commentaires (0)