Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/03/2016

Rejets de plutonium dans la Loire : la population exposée depuis 30 ans !

 Alerte_Plutonium_Loire_dAngers_SortirDuNucleaire49.jpg

L’IRSN (Institut de Radioprotection et de Sureté Nucléaire), en collaboration avec l’Université de Tours (37), a réalisé une expertise par prélèvement afin de rechercher les rejets de plutonium (radioactif, toxique et cancérigène) dans la Loire suite aux accidents ayant touché le site de la centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux (41), situé en aval d’Orléans (45).

Deux réacteurs de Saint-Laurent-des-Eaux ont subi des accidents qui ont conduit à la fusion d’éléments de combustibles le 17 octobre 1969 et le 13 mars 1980. De plus, le 21 avril 1980, l’éclatement d’un conteneur de combustible a conduit à une contamination importante d’une piscine de stockage et d’un rejet d’eau contaminée dans la Loire.

En 2014, suite aux révélations de l’ancien directeur d’EDF Marcel Boiteux concernant la centrale nucléaire de Saint-Laurent des Eaux, une plainte a été déposée par le Réseau Sortir Du Nucléaire à l’encontre d’EDF pour infractions à la réglementation environnementale.

En juillet 2015, une archive sédimentaire a été prélevée dans les berges de la Loire en aval d’Angers à Montjean sur Loire (49). Son analyse, révélée ces jours-ci par IRSN (http://www.irsn.fr/FR/Actualites_presse/Actualites/Pages/...) montre des pics de concentration en plutonium pour les années 1969 et 1980 qui correspondent aux accidents de la centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux. Cela atteste sans équivoque des apports additionnels en plutonium du bassin de la Loire.

La Loire alimente les nappes phréatiques utilisées quotidiennement pour l’alimentation en eau potable des populations. La faune et la flore sont impactées par ces contaminations et les autorités le savent depuis 30 ans !

Sortir du Nucléaire 49 s’indigne des dangers imposés aux citoyens ligériens en termes de contamination radioactive et se réserve le droit de porter plainte contre EDF.

Nous en appelons à la responsabilité des élus pour la protection des populations et des générations futures. Exigeons de l’IRSN de procéder à un contrôle régulier et exhaustif des eaux de la Loire ; exigeons de l’ASN la mise en place de mesures de protection des populations.

EDF a menti ; l’industrie nucléaire ment depuis des années sur les accidents de contamination. Il faut stopper cette industrie mortifère et sortir enfin du nucléaire.

 

Contacts presse :

Bernard Cottier, 02 41 20 97 79, administrateur du Réseau Sortir du nucléaire

Philippe Guiter, 06 77 35 53 03, administrateur du Réseau Sortir du nucléaire

Bernard Petiteau, 06 44 39 25 98, Sortir du nucléaire 49 - http://sdn49.hautetfort.com

 

Voir aussi : http://www.actu-environnement.com/ae/news/IRSN-accident-n...

 

VOS COMMENTAIRES SUR

CE SCANDALE : CI-DESSOUS

16/03/2016

Au secours, les groupes électrogènes diesel des centrales nucléaires françaises, ne nous seront probablement d'aucun secours en cas d'accident !

 

Scoop du Journal de l'Energie (bravo à eux !)

Article (copie des documents EDF, etc.) : http://journaldelenergie.com

10313357_10208105801583233_8521725991288126193_n.jpg

 

Pour aider le Journal de l'Energie : http://journaldelenergie.com/soutenez-nous

 

15/10/2015

Levothyrox (vs problèmes de thyroïde) : 3ème médicament le plus vendu en France ! Tiens, tiens ?!!

L'iode radioactif* du nuage de Tchernobyl continue de nous polluer la vie, 30 ans après...

34 millions de boîtes de médicaments à base de lévothyroxine, pour lutter contre les problèmes de thyroïde (Levothyrox, etc.), sont vendues en France tous les ans, soit le 3ème plus gros volume de médicaments sur ordonnance vendu en France !

L'Etat Français est grandement responsable par son laisser-faire et par son nucléo-négationisme depuis Tchernobyl !

Rappel : la pollution en France coûte 101 milliards €/an (Sécurité Sociale, etc.) ! Le nucléaire, creuse le trou de la Sécurité Sociale... en plus d'augmenter la dette de la France à cause des 1, 2, voire bientôt 4 EPR périmés (3 pour la France dont 2 rachetés par EDF-British Energy + 1 en Finlande où la France paie la facture finale) = 30 ou 40 milliards € jetés par les fenêtres !!!

 

 

*TChinonbyl émet aussi de l'iode radioactif toute l'année !!!

Lisez le Prix Nobel de Littérature 2015, vous comprendrez mieux : La Supplication : Tchernobyl, chroniques du monde après l'apocalypse

 

 

25/03/2015

PETITION : Protégeons notre alimentation en cas d’accident nucléaire

La Commission européenne propose de reconduire les niveaux de contamination maximaux admissibles adoptés en 1987-1990 sous la pression du lobby nucléaire français. Ces limites autorisent des niveaux de risque tout à fait inacceptables : à l’échelle de la France, cette contamination légale pourrait induire des dizaines de milliers de cancers (voire des centaines de milliers dans les scénarios les plus pessimistes) sans compter les pathologies non cancéreuses ni la transmission d’anomalies génétiques. Les consommateurs ne pourront pas s’en protéger car ils ne pourront pas différencier les aliments radioactifs, mais respectant les normes, des aliments non contaminés.

Signez la pétition de la Criirad :  http://criirad-protegeonsnotrealimentation.wesign.it/fr

 

02/02/2015

Conférence "Les Secrets d’Etat autour du nucléaire civil et militaires"

Retrouvez le diaporama de cette conférence, faite le 22 janvier au lycée Joachim du Bellay; Cliquer sur l'image ci dessous

Voir la biblio : ici

12/07/2014

Balises de mesure CRIIRAD : Nouveau site web

Les balises de mesures CRIIRAD sont désormais accessibles sur le site web :

http://balises.criirad.org

carte des balises

 

26/06/2014

Mardi 1er juillet: Angers accueille de la caravane Bure - Notre Dame des Landes

Convergence des luttes :

Mardi 1er juillet, la caravane vélo Bure-Notre Dame des Landes fait étape à Angers.

Le film "100 000ans sous nos pieds" sera projeté et sera suivi d'un débat avec les militants contre le projet d'enfouissement des déchets nucléaires de Bure (Meuse).

Ça se passe au local inter-associatif 22 rue du Maine à Angers. Rendez-vous à 20h30

Nous proposons aussi à ceux qui le souhaitent de venir un peu plus tôt  :
RDV à 18h : pour accueillir les cycliste à leur arrivée
RDV à 19h : pour partager un pique-nique tous ensemble
(merci d'apporter un plat à partager ; mini-barbecue à dispo)

2014.07.01 - flyer Bure Angers.jpg

20/06/2014

Le stupéfiant coup de force du gouvernement pour imposer l’enfouissement des déchets nucléaires

Dans la nuit de mercredi à jeudi, le gouvernement a inséré dans la loi de transition énergétique un article permettant d’accélérer l’enfouissement des déchets nucléaires. Cette mesure foule aux pieds les conclusions du débat public et les engagements de Mme Royal. Ecologistes et associations s’insurgent contre cette violation de la démocratie.

Hier, Reporterre publiait le texte de projet de loi  http://www.reporterre.net/spip.php?article6030  dont les grandes lignes - mais pas le texte lui-même - avait été présentées à la presse mercredi par la ministre de l’Ecologie Ségolène Royal.

Mais dans nuit de mercredi à jeudi... ce texte a été modifié. Le gouvernement y a introduit deux nouveaux articles visant à accélérer la mise en oeuvre du Centre industriel de stockage géologique pour les déchets nucléaires, CIGEO, à Bure (Meuse). Comment, par qui et dans quel objectif ? Reporterre a mené l’enquête : http://www.reporterre.net/spip.php?article6034

26/04/2014

26 avril 2014 : Buvez le lait de demain pour les 28ans de Tchernobyl

Ce samedi 26 avril est le 28ieme anniversaire de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl !

Pour ne pas oublier et sensibiliser aux conséquences d'un accident nucléaire, Sortir du nucléaire 49 tiendra un stand : "Goutez le lait de demain" à Angers

 
Les passants seront invités à gouter 2 laits : l'un aujourd’hui, l'autre de demain (post accident). Pas de différence sur l'emballage, sauf un petit autocollant radioactif...
=> Le but informer sur le choix des autorités de relever les seuils d'expositions à la radioactivité des populations en cas d'accident (ce qui a été fait au Japon, et ce qui est prévu en France, dans le Plan National de Gestion de Crise Post Accident)....
 
Rendez vous le 26 avril, place Imbach à partir de 16h.


Le tract de l'action : cliquer ici

09/03/2014

Goutez le lait de demain ! Action de commémoration du 3ieme anniversaire de la catastrophe de Fukushima

Le 11 mars 2011 commença la catastrophe de Fukushima. Elle continue et continuera longtemps, encore. Tchernobyl, Fukushima... Dans un avenir plus ou moins proche, n'importe quel autre territoire pourrait subir une nouvelle catastrophe nucléaire (440 "cocottes minutes atomiques" parsèment toujours la planète). Et pourtant, les autorités japonaises viennent de décider que les populations de réfugiés pourraient revenir en territoire contaminé dès le 1er avril, la norme maximale d’exposition à la radioactivité ayant été multipliée par ces mêmes autorités… par 20 ! Et les autorités françaises viennent d’emboîter le pas par un sidérant Plan national de réponse à un accident nucléaire majeur.

 
SDN 49 organise mardi 11 mars une action de sensibilisation aux conséquences d'une catastrophe nucléaire : "Goûtez le lait de demain". Nous vous invitons à passer nous voir sur le stand de dégustation de lait et à nous aider à interpeller les citoyens !
 
Le 11 mars, au carrefour entre la rue St-Aubin et le boulevard Foch, à partir de 17h30.
 
Le tract de l'action : ici
Le communiqué de presse : ici

12/12/2013

Vidéo : les aveux d’un ex-patron de la sûreté nucléaire

 

En 3 mn, une vidéo "choc" à voir absolument et à diffuser largement ! Gregory Jaczko a été, de mai 2009 à mai 2012, le président de l’autorité de sûreté nucléaire des États-Unis. Tirant les leçons de Fukushima, ses récentes déclarations sont véritablement fracassantes. Les pronucléaires américains le considèrent désormais comme un ennemi...


 

23/11/2013

1er décembre "Randonnée découverte" des mines d’uranium à Gétigné (44)

EN FRANCE, LE NUCLÉAIRE EST PARTOUT...
ET AUSSI CHEZ NOUS EN PAYS DE LA LOIRE


Nous n’avons pas de centrales nucléaires parce que la population a résisté de 1975 à 1997 à deux projets : Le Pellerin et Le Carnet. Mais nous avons :


- DCNS qui produit des réacteurs nucléaires à Indret (moteurs de sous-marins nucléaires, sous-traitance EPR, projet de centrales nucléaires sous-marines),
- un héritage empoisonné : d’anciennes mines d’uranium à Gétigné, Gorges (2 sites), Piriac et 7 autres sites de la presqu’île guérandaise où a été extrait de l’uranium.

Après la fermeture des mines d’uranium françaises, les « stériles » miniers ont été abandonnés sur les sites - qui sont souvent en accès libre - ou réutilisés dans des projets d’aménagement, sans tenir compte de leur radioactivité, exposant les populations à des risques considérables. A Gétigné, sur le site de l’Ecarpière, divers projets de reconversion aberrants et de dissémination de stériles ont été abandonnés grâce à la vigilance des membres de l’association Moine et Sèvre pour l’avenir.

Les anciens sites miniers sont aussi des lieux « intéressants » pour d’éventuels enfouissements de déchets nucléaires ou autres.

Où sont les « points chauds » radioactifs de la région?
A quoi ressemblent ces sites aujourd’hui ?
Pour vous informer davantage, nous vous proposons cette « randonnée découverte » sur Gorges et Gétigné.

RDV à 10H30, place de l’église à Gorges
Prévoir son pique-nique
Passage place de l’église de Gétigné à 14h00
Fin envisagée vers 16h

Organisé par l’association Sortir du nucléaire Pays nantais Contact : Annick : 02 40 75 24 66

12/10/2013

Centrale Nucléaire du Tricastin : Explosion d'une pompe, 3 salariés contaminés

Trois salariés de la centrale nucléaire du Tricastin ont été touchés lundi 7 octobre 2013 par des liquides radioactifs lors de l’explosion d'un système de pompe hydraulique* au coeur de la zone contrôlée, entre les réacteurs 3 et 4. Aucune information de la Direction EDF n'a filtré jusqu'à présent mais on peu supposer que c'est lors d'opération de pompage de tritium que l'accident s'est produit. En effet depuis le mois de juillet une fuite de tritium est en cours dans cette centrale sans que EDF puisse en préciser l'origine. Le Collectif AntiNucléaire 84 a demandé le 25 septembre dernier à l'ASN de prononcer sans attendre la mise à l'arrêt de la centrale et des 4 réacteurs.

Lire la suite...

27/11/2012

Invitation Séminaire sur le démantèlement en région centre 01/12/12

DEMANTELEMENT des REACTEURS ?  DECONSTRUCTION des INB ?

Ces opérations qui vont s’appliquer à plusieurs de nos installations en Région Centre posent de nombreuses questions qui intéressent aussi nos territoires.

Afin de mieux appréhender cet avenir, le collège associatif de la CLI de CHINON-AVOINE a pris l’initiative d’organiser  une journée de formation à destination des membres des CLI de CHINON et Saint-LAURENT.

L’IRSN,  accompagné du CIDEN, département d’EDF spécialisé dans la question, assureront les apports techniques, sociaux, économiques, etc. Une large place sera laissée aux questions de l’auditoire.
Vous êtes ainsi invités à cette journée de formation sur la question du DEMANTELEMENT des INB, qui se déroulera à
CHINON, le samedi 1er DECEMBRE 2012 (10h00 à 17h00) salle Mendès-France.

(Un plan sera transmis à l’inscription).

A des fins d’intendance, nous vous demandons de vous inscrire avant le 23 novembre 2012 :
Par courriel : boutin.dom@wanadoo.fr

Vous préciserez votre intention de participer au buffet : participation aux frais de 12€.


SECRETARIAT DE LA CLI
DU CNPE DE CHINON
Téléphone : 02.47.31.47.31
Poste 63 423
Fax : 02.47.31.42.85

01/12/2011

FUKUSHIMA : la catastrophe continue

600px-Radioactive.svg.pngNucléaire_sûr_existe_pas.jpgHkbyGTvyJxcQLXt7L20dYjl72eJkfbmt4t8yenImKBVaiQDB_Rd1H6kmuBWtceBJ.jpg

Si l'équivalent de 5 radios des poumons par jour en doses radioactives ne vous fait pas peur (environ 2000 radiographies par an !), allez vivre à Fukushima, ou à Tchernobyl même 25 ans après, ou à côté du futur accident dans nos vieilles centrales nucléaires... Les particules radioactives, dites aussi "particules brûlantes" (capables de casser de manière irréversible l'ADN de nos molécules) durent des millénaires... N'attendons pas un accident en France !

Vite, SORTONS DU NUCLÉAIRE !

Diffusez cette information au maximum de personnes autour de vous

sdn49.hautetfort.com

et

sortirdunucleaire.org